du 20 au 21 octobre 2022

Théâtre

Illusions Perdues

Pauline Bayle

Cie À Tire-d’aile

d'après Honoré de Balzac

Simon Gosselin
Simon Gosselin
Simon Gosselin
Simon Gosselin

Présentation

Les Illusions Perdues est de ces classiques de la littérature française qui ont façonné notre imaginaire collectif. Ce récit initiatique de Balzac met en prise des individus et leurs désirs les plus profonds, dans la jungle d’un Paris très proche du nôtre. Les destins se font et se défont au cœur de la ville, où les chimères enivrent les êtres, sans pour autant les consoler de leur solitude... Pour figurer le vertige de Lucien, petit poète provincial qui découvre la capitale et un univers dont il ne possède pas les codes, le décor se transforme au gré de ses impressions. Pauline Bayle propose une adaptation à l’audace insolente, une version limpide et palpitante de ce monument de la littérature. En creux, une satire sociale d’une savoureuse acuité, mais aussi un questionnement universel : comment la soif de réussite peut nous asservir et finir par nous priver de notre liberté ? Une matière théâtrale passionnante qui nous tend le miroir de chacune de nos existences, entre espérance et résignation, ambition et humilité, rêve de puissance et rappel cruel de la réalité.

Note d'intention
« En adaptant au théâtre ce roman que Balzac qualifiait lui-même de "volume monstre" et "d’œuvre capitale dans l’œuvre", je souhaite poursuivre mon travail sur les grands textes fondateurs de la littérature. Ces livres qui ont façonné notre rapport au monde et qui continuent de nourrir notre imaginaire collectif. Après avoir exploré l’univers d’Homère pendant trois ans, je voudrais me plonger dans celui de la Comédie humaine et raconter l’ascension et la chute d’un homme en un seul et même mouvement.  
Récit initiatique résolument ancré dans le réel et le présent, Illusions perdues met en prise des individus face à leurs désirs les plus profonds dans la jungle d’un Paris très proche du nôtre. Les destins se font et se défont au cœur de la ville, un territoire où les chimères enivrent les êtres sans pour autant les consoler de leur solitude. Les intérêts personnels déterminent l’ensemble des rapports humains et la grandeur d’âme ou la profondeur des sentiments ont capitulé face à la nécessité de parvenir. 
Plus que n’importe quel autre roman de Balzac, Illusions perdues nous tend le miroir de chacune de nos existences, entre espérance et résignation, ambition et humilité, rêve de puissance et rappel cruel de la réalité, et pour cette raison, je suis intimement convaincue qu’il renferme une matière théâtrale passionnante et pleine de promesses. » 
Pauline Bayle, Juillet 2018.


Biographie
Après cinq ans d’études à Sciences Po Paris et un passage par l’ESAD et l’École du jeu, Pauline Bayle intègre le Conservatoire supérieur national d’art dramatique, elle suit entre autres les cours de Nada Strancar, Caroline Marcadé, Éloi Recoing et Jean-Paul Wenzel. En 2011, Pauline Bayle fonde sa compagnie et lui donne le nom de sa première pièce, À Tire-d’Aile. Son spectacle suivant À l’ouest des terres sauvages présenté au Théâtre de Belleville est distingué par le jury du Prix des Jeunes Metteurs en Scène, organisé par le Théâtre 13 à Paris. En 2014, Christian Schiaretti lui confie le rôle de Cordélia dans Le Roi Lear de Shakespeare qu’il monte au TNP de Villeurbanne et qu’il reprend au Théâtre de la Ville à Paris. Elle joue sous la direction de Sandrine Bonnaire et Raja Shakarna dans Le Miroir de Jade au Théâtre du Rond-Point en 2015 et Gilles David la dirige dans Clouée au sol de George Brant, monologue d’une femme pilote de l’US Air Force créé au Théâtre des Déchargeurs en 2016. En 2015, Pauline Bayle adapte et met en scène Iliade puis Odyssée en 2017, d’après les deux épopées d’Homère où cinq comédiens interprètent tous les rôles. En 2018, le Syndicat de la Critique lui décerne le Prix Jean-Jacques Lerrant de la révélation théâtrale pour ce diptyque. Les deux spectacles sont repris en mai 2019 à la Scala à Paris. Parallèlement, elle met en scène une adaptation du roman Chanson Douce de Leïla Slimani au Studio Théâtre de la Comédie Française en mars 2019. Au cours de la saison 2019-2020, elle travaille à sa nouvelle création, une adaptation des Illusions Perdues de Balzac. Le spectacle est créé en janvier 2020 à Albi avant de partir en tournée. Il est accueilli au Théâtre de la Bastille à Paris en mars-avril 2020.

Voir, écouter et lire

27 septembre 2021

La Terrasse

Pauline Bayle réussit un spectacle d’une force, d’une beauté, d’une tenue et d’une qualité dramaturgique exceptionnelles. Voilà une pièce qui mériterait des spectateurs très nombreux tant elle réussit à lier une insolente audace artistique à une accessibilité totale.

11 mars 2020

Le Monde

Chaque génération à ses Illusions perdues. Le Théâtre de la Bastille présente celles de trentenaires qui n’ont pas froid aux yeux : ils se jettent dans le roman d’Honoré de Balzac comme on se jette sur un ring, avec la volonté d’en découdre, d’expérimenter et de comprendre ce qu’il en est de l’ambition dans une France tiraillée entre la province et Paris, aimantée par l’argent et la réussite.

13 mars 2020

Les Echos

Son texte a l’allure d’un précipité limpide : les dialogues claquent, l’action s’emballe, toujours fluide. Le Paris intellectuel et « arty » d’hier résonne avec celui d’aujourd’hui. La satire sociale est d’une savoureuse acuité.

Séances et tarifs

Génerique

Adaptation : Pauline Bayle, d’après Balzac • Mise en scène : Pauline Bayle avec Charlotte Van Bervesselès, Hélène Chevallier, Guillaume Compiano, Anissa Daaou, Alex Fondja et la participation de Najda Bourgeois en alternance avec Pauline Bayle • Assistanat à la mise en scène : Isabelle Antoine Scénographie Pauline Bayle, Fanny Laplane • Lumières : Pascal Noël • Costumes : Pétronille Salomé • Musique :  Julien Lemonnier • Régie générale / lumière : Jérôme Delporte, David Olszewski • Régie plateau : Ingrid Chevalier, Lucas Frankias, Juergen Hirsch • Régie de tournée : Audrey Gendre 


Production : Compagnie À tire-d’aile • Production déléguée en tournée :   Théâtre Public de Montreuil - CDN • Coproduction :  Scène nationale d’albi, TANDEM Scène nationale, Espace 1789, scène conventionnée Saint-Ouen, MC2 : Grenoble, Théâtre de la Bastille, La Coursive Scène Nationale La Rochelle, Théâtre La passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud, Châteauvallon scène nationale, Théâtre de Chartres. • Avec le soutien du Ministère de la Culture - DRAC Ile-de-France, de la Région Ile-de-France, du Département de la Seine-Saint-Denis, de l’ADAMI et du CENTQUATRE-PARIS. • Aide à la reprise : Théâtre le Rayon Vert, Scène conventionnée d’intérêt national Art et Territoire. • Remerciements : Clément Camar-Mercier, Géraldine Chaillou, Viktoria Kozlova, Loïc Renard, Victor Rodenbach, Victor Roussel, Julius Tessarech. 

On vous suggère