du 29 au 30 septembre 2021

Danse

Soirée d'études

Cassiel Gaube

© Marc Domage
© Marc Domage
© Marc Domage
© Marc Domage

Présentation

Le chorégraphe belge considère ici l’étude au sens musical du terme : une composition qui explore une technique, un vocabulaire. Bienvenue dans l’univers de la House Dance ! Ce mouvement américain freestyle aussi subtil que technique où les ondulations des corps et la dextérité des pieds fascinent et envoûtent. Pas de musique dans la nouvelle chorégraphie de Cassiel Gaube. Juste le bruit que font les baskets dans leurs passes virtuoses, à peine plus sourd que des claquettes. Et aussi le souffle des trois danseurs embarqués dans cet entraînement magnifique. Comme sur un ring, ils évoluent en duos, se suivent, se défient, se synchronisent, s’enroulent.

Cassiel Gaube s’inspire de mouvements ou de pas connus pour décliner des variations, inventer de nouvelles manières de les articuler entre eux, de répondre et s’accorder au corps qui se meut en face ou à côté... 


BIOGRAPHIE

Le danseur et chorégraphe Cassiel Gaube est diplômé des Performing Arts Research and Training Studios (P.A.R.T.S.) à Bruxelles en 2016. Il est né en 1994 en Belgique et vit et travaille à Bruxelles et à Paris. Comme performeur, il a collaboré avec Benjamin Vandewalle, Fabrice Samyn et Manon Santkin.
Au cours des trois années écoulées, Cassiel Gaube s'est principalement consacré à l'apprentissage et à la pratique de la House dance, au sein des milieux parisiens et new-yorkais. Il développe actuellement son travail chorégraphique à l'intersection de la danse contemporaine et des street & clubbing dances. Sa démarche artistique procède du désir de sensiblement explorer ce riche écosystème de pratiques, d'expérimenter avec les formes qui l'habitent et d'en inventer de nouvelles.
Cassiel Gaube a récemment créé le solo Farmer Train Swirl - Étude, une exploration kinesthésique et subjective du champ de House dance. La première de la pièce a eu lieu au End of Winter Festival, organisé par Kunstencentrum BUDA à Courtrai, en février 2019. Il a depuis été présenté dans divers lieux : théâtres, espaces muséaux et clubs.

Séances et tarifs

Génerique

Chorégraphie : Cassiel Gaube • Création et danse : Cassiel Gaube, Federica « Mia » Miani, Diego « Odd Sweet » Dolciami • Expertise House Dance : Diego « Odd Sweet » Dolciami • Dramaturgie : Liza Baliasnaja, Matteo Fargion, Manon Santkin, Jonas Rutgeerts • Son : Marius Pruvot • Soutien technique et lumières : Luc Schaltin 


  Production : Hiros • Distribution  ART HAPPENS • Coproduction : La Ménagerie de Verre, Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie dans le cadre de l’Accueil-studio ; Kunstencentrum BUDA (Kortrijk) ; workspacebrussels, wpZimmer ; C-TAKT ; CCN-Ballet national de Marseille dans le cadre de l’accueil studio / Ministère de la Culture ; KAAP, Charleroi danse ; La Manufacture CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux - La Rochelle, Danse élargie 2020, CND Centre national de la danse, les ballets C de la B dans le cadre de résidence Co-laBo ;  La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie dans le cadre du dispositif Accueil Studio ;  CNDC Angers, Le Phare – CCN du Havre Normandie ;  Le Dancing CDCN Dijon Bourgogne-Franche-Comté • Avec le soutien de Flemish Government ; Kunstenwerkplaats ; Teatro Municipal do Porto ; Iaspis The Swedish Arts Grants Committee’s International Programme for Visual Artists ; Tanzhaus Zürich ; School van Gaasbeek ; Le Quartz – Scène nationale de Brest ; Onda • Merci à : Erik Eriksson, Yonas Perou 

On vous suggère