du 29 au 30 septembre 2021

Théâtre

L'Étang

Gisèle Vienne

Compagnie Gisèle Vienne

D'après l'œuvre originale de Robert Walser

© Estelle Hanania
© Estelle Hanania
© Estelle Hanania
© Estelle Hanania
© Estelle Hanania

Présentation

Attention, charge émotionnelle ! Gisele Vienne, chorégraphe et plasticienne aime déranger, provoquer, appuyer sur le plexus. Elle adapte ici une pièce de théâtre écrite au début du XXe siècle par l'écrivain suisse allemand Robert Walser. Au cœur de ce texte, écrit pour sa seule sœur Fanny et longtemps méconnu, il est question d’amour. De l’amour maternel et de ses mystères. Ses ressorts complexes. Un enfant tourmenté, persuadé d’être mal-aimé par sa mère, fait croire à son suicide dans un étang. Il redoute le retour à la maison, mais à la place de la punition attendue, un dialogue étrange et malsain s’instaure. Un échange trouble, amoureux, transgressif entre le jeune Fritz, incarné par l’actrice Adèle Haenel (césar de la meilleure actrice pour Les Combattants en 2015) et Ruth Vega Fernandez, dans le rôle de la mère.  

La mise en scène explore ce malaise, les liens paradoxaux, l’inconscient et le conscient qui relient l’enfant à sa mère. On est sur un fil, oscillant entre la normalité et la folie. C’est déjanté et sismique ! 


BIOGRAPHIE

Gisèle Viene est une artiste, chorégraphe et metteure en scène franco-autrichienne. Après des études de philosophie et de musique, elle se forme à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette. Elle travaille depuis régulièrement avec, entre autres collaborateurs, l’écrivain Dennis Cooper, et les musiciens Peter Rehberg et Stephen O’Mal. Depuis 20 ans, ses mises en scènes et chorégraphies tournent en Europe et sont présentées régulièrement en Asie et en Amérique, parmi lesquellesI Apologize (2004), Kindertotenlieder (2007), Jerk (2008) This is how you will disappear (2010), LAST SPRING : A Prequel (2011), The Ventriloquists Convention (2015) et Crowd (2017). En 2020 elle crée avec Etienne Bideau-Rey une quatrième version de Showroomdummies au Rohm Theater Kyoto, pièce initialement créée en 2001. 

Gisèle Vienne expose régulièrement ses photographies dans des musées dont le Whitney Museum de New York, le Centre Pompidou, au Museo Nacional de Bellas Artes de Buenos Aires. Elle a publié deux livres Jerk / Through Their Tears en collaboration avec Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle en 2011 et un livre 40 Portraits 2003-2008, en collaboration avec Dennis Cooper et Pierre Dourthe en février 2012. Son travail a fait l’objet de plusieurs publications et les musiques originales de ses pièces de plusieurs albums.  

L’Étang, d’après l’œuvre originale de Robert Walser, création 2020 de Gisèle Vienne réunit Adèle Haenel et Ruth Vega Fernandez. 

Voir, écouter et lire

Arte

18 juin 2021

Sceneweb

Tout est précis, signifiant, original, étrange, intrigant.

Séances et tarifs

Génerique

L’Étang a été créé en résidence au Théâtre National de Bretagne en novembre 2020 • D’après l’œuvre originale Der Teich (L’Étang) de Robert Walser, à partir de la traduction allemande de Händl Klaus et Raphael Urweider (éd. Suhrkamp Verlag, 2014) • Pour Kerstin • Conception, mise en scène, scénographie, dramaturgie : Gisèle Vienne • Interprétation : Adèle Haenel et Ruth Vega Fernandez • Lumière : Yves Godin • Création sonore : Adrien Michel • Direction musicale : Stephen F. O'Malley • Musique originale : Stephen F. O’Malley & François J. Bonnet • Assistanat en tournée : Sophie Demeyer • Regard extérieur : Dennis Cooper & Anja Röttgerkamp • Traduction française : Lucie Taïeb • Collaboration à la scénographie : Maroussia Vaes • Conception des poupées : Gisèle Vienne • Création des poupées : Raphaël Rubbens, Dorothéa Vienne-Pollak et Gisèle Vienne en collaboration avec le Théâtre National de Bretagne • Fabrication du décor : Nanterre-Amandiers CDN • Décor et accessoires : Gisèle Vienne, Camille Queval et Guillaume Dumont • Costumes : Gisèle Vienne, Camille Queval et Pauline Jakobiak • Maquillage et perruques : Mélanie Gerbeaux • Régie générale : Richard Pierre • Régie son : Adrien Michel et Mareike Trillhaas • Régie lumière : Iannis Japiot et Samuel Dosière • Régie plateau : Antoine Hordé • Pièce créée en collaboration avec : Kerstin Daley-Baradel • Remerciements à Etienne Bideau-Rey, Nelson Canart, Patric Chiha, Zac Farley, César Van Looy, Jean-Paul Vienne • Production et diffusion - Alma Office : Anne-Lise Gobin, Alix Sarrade, Camille Queval & Andrea Kerr Administration Etienne Hunsinger & Giovanna Rua


Production : DACM / Compagnie Gisèle Vienne • Coproductions : Nanterre-Amandiers CDN ; Théâtre National de Bretagne ; Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne ; Holland Festival, Amsterdam ; Fonds Transfabrik – Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant ; Centre Culturel André Malraux (Vandœuvre-lès-Nancy) ; Comédie de Genève ; La Filature – Scène nationale de Mulhouse ; Le Manège – Scène nationale de Reims ; MC2 : Grenoble ; Ruhrtriennale ; Tandem Scène nationale ; Kaserne Basel ; International Summer Festival Kampnagel Hamburg ; Festival d’Automne à Paris ; Théâtre Garonne ; CCN2 – Centre Chorégraphique national de Grenoble ; BIT Teatergarasjen, Bergen ; Black Box Teater, Oslo • Avec le soutien du CND Centre national de la danse, de La Colline – théâtre national et du Théâtre Vidy-Lausanne • Remerciements au Point Ephémère pour la mise à disposition d’espace et au Playroom, SMEM, Fribourg pour la mise à disposition de studio son • DACM / Compagnie Gisèle Vienne est conventionnée par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC Grand Est, la Région Grand Est et la Ville de Strasbourg • La compagnie reçoit le soutien régulier de l’Institut Français pour ses tournées à l’étranger • Gisèle Vienne est artiste associée au CND Centre national de la danse et au Théâtre National de Bretagne

On vous suggère