du 23 au 24 novembre 2021

Danse

famille

L'eau douce

Nathalie Pernette

Compagnie Pernette

© DR
© DR
© DR
© DR

Présentation

Infatigable investigatrice, la danseuse et chorégraphe Nathalie Pernette aime expérimenter et frotter sa danse à d’autres disciplines artistiques comme les arts plastiques ou la musique vivante. Elle créée avec l'eau, source de peur et de fascination, un spectacle empreint de poésie pour tous petits. Ceux que la consistance et la musique de l’eau fascinent, électrisent. Bercent parfois. Les corps des danseuses ondulent et se coulent. Voyagent au gré des différents états de l’eau - tour à tour furieuse, fantastique, déchaînée, facétieuse, accueillante, imprévisible, joyeuse ou charmeuse. Ils se frottent à la dureté de la glace, à la douceur du manteau de neige, l’énergie du tourbillon, le mystère des courants contraires, l’inconsistance de la brume, la gaieté du clapotis, le réconfort du rituel de la toilette… Au gré de sons et de mélodies, des êtres fantastiques traversent aussi le paysage, sirènes, monstres marins, ondines mutines et mystérieux dragons des eaux…

Une rêverie dansée autour de l’eau, dans tous ses états, qui joue avec l’étrangeté et la légèreté des métamorphoses aquatiques.

NOTE D'INTENTION

Je n'aime pas les bains, sais à peine nager, suis terrifiée en pleine nuit devant l'eau noire de l'océan et déteste avoir la tête immergée sous l'eau, où les sons m'apparaissent dangereusement déformés. 
A l'inverse, j'aime, presque par défi, me jeter dans les eaux glacées des torrents de montagne ou flotter dans les lagons des mers chaudes et lointaines…
Quel point de départ idéal à une future création !
Plus sérieusement, élément protéiforme, trouble et double, l'eau me fascine ; tout à la fois sombre et limpide, douce et furieuse, joueuse et ténébreuse, peuplée d'êtres fantastiques, réels ou imaginaires et dont les abysses nous restent encore aujourd'hui inconnus.
L'eau douce se conçoit comme une rêverie chorégraphique fouillant la part étrange, légère et ludique de cet insaisissable élément. Elle s'attachera particulièrement à faire voyager les corps dansants et les imaginaires des spectateurs dans les différents états de l'eau. Un voyage de la glace à la neige, puis une fonte vers l'état liquide, et la naissance de la brume vers un évanouissement total. Une recherche qui privilégiera le lien et l'appel aux sens, dans une quête du merveilleux, mêlée d'un brin d'inquiétude. L'eau douce cultivera la part accueillante, fantastique, furieuse, ludique de l'eau et saisira son humeur changeante et imprévisible… Pour se rapprocher au plus près, comprendre autrement et qui sait, prendre enfin soin de cet indispensable élément.  « Car, l'eau est liée à l'homme, plus, à la vie, par une familiarité de toujours, par un rapport de nécessité multiple en vertu duquel son unicité se dissimule sous les vêtements de l'habitude. » (Primo Levi).


Nathalie Pernette


BIOGRAPHIE

Après une formation classique et deux années d'études chez Françoise et Dominique Dupuy, Nathalie Pernette s'engage très tôt dans la voie de la composition. En tandem tout d'abord avec Andréas Schmid, elle signe sept chorégraphies en douze ans, dont quatre duos, reflets d'une intense relation. Elle crée sa propre compagnie en 2001 et poursuit en toute liberté, en salle comme en espace public, une recherche gestuelle assortie de multiples croisements avec les arts plastiques, l'objet et les divers aspects de la musique vivante. Des questionnements au cœur des dix-neuf pièces au répertoire de la compagnie. 

 

Séances et tarifs

Génerique

Chorégraphie : Nathalie Pernette, assistée de Regina Meier • Interprétation : Anita Mauro ou Nathalie Pernette • Création musicale : Franck Gervais • Costumes : Fabienne Desflèches • Création lumières : Caroline Nguyen • Scénographie : Amélie Kiritze-Topor, assistée de Charline Thierry • Direction technique : Stéphane Magnin • Construction décor : Éclectik Scéno  


Production et accueils en résidence : Association NA/Compagnie Pernette ; Le Théâtre – Scène nationale de Saint-Nazaire ; Théâtre d’Auxerre – Scène conventionnée (dont résidence à l’école) ; résidences de territoire en région Bourgogne-Franche Comté, La Fraternelle, Saint-Claude ; La Minoterie – Scène conventionnée de Dijon ; Théâtre des franciscains, Béziers ; L’Arsenal-Cité musicale de Metz ; Le Théâtre – Scène nationale de Mâcon ; Micadanses, Paris ; C.R.E.A Momix, Kingersheim ; Graines de spectacles - ville de Clermont-Ferrand ; Maison de la culture – Scène nationale de Bourges, Odyssud – Scène conventionnée, Blagnac • La compagnie est aidée par le Ministère de la Culture et de la Communication/Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne-Franche-Comté, au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique conventionnée et Atelier de Fabrique Artistique, la Ville de Besançon, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et le Conseil départemental du Doubs

On vous suggère