Le 01 février 2023 à 20h30

Cirque

Pli

Inbal Ben Haim

Les Subs

Alexis Mérat & Domitille Martin

© Domitille Martin
© Milan Szypura
© Loïc Nys
© Loïc Nys

Présentation

Plié, froissé, collé, tissé, glacé, découpé, mâché, déchiré, recyclé… le papier se prête à toutes les métamorphoses. Sa plasticité séduit les sculpteurs, designers et scénographes mais il n’avait pas encore été la matière première du cirque : c’est désormais le cas avec Pli.

Né de la rencontre entre Inbal Ben Haim, spécialiste de la corde verticale, Alexis Mérat, ingénieur et plasticien spécialiste du papier, et Domitille Martin, scénographe plasticienne, Pli explore des croisements inédits entre cirque et arts visuels, en faisant du papier la substance essentielle et première de son processus créatif. Sujet plus que matériau, il est ici matière à danser, à se suspendre, à voltiger, à éclairer, à penser et à rêver. Surtout, le risque de déchirure devient source de tension dramatique lors des acrobaties aériennes. Sa fragilité s’oppose à la densité mouvante des corps qui exploitent toutes les propriétés poétiques et métaphoriques du médium : sa faiblesse, mais aussi son étonnante résistance, sa capacité à se transformer, à garder l’empreinte des mouvements, sa transparence et le son qu’il produit quand on le manipule. Œuvre hybride, circassienne et plastique, spectaculaire et sensuelle, Pli est une ode au papier, poétique et pleine de grâce.

Note d'intention 
« Nous nous rassemblons autour de cette matière, qui accompagne l’homme depuis plus de deux milles ans, au quotidien et de façon très intime : le papier journal et le billet monétaire, la carte du monde et l’emballage cadeau, le premier carnet de l’enfant qui apprend à écrire, les cartes postales, les factures, la liste de courses, un petit mot d’amour, les papiers d’identité (presque aussi importants que le papier toilette), un support pour les couleurs, les mots… Une page blanche qui peut tout accueillir.
Qu’apporte le regard du cirque sur cette matière ? Ces feuilles, sont-t-elles assez fortes pour supporter mon corps, ma vie ? Le papier peut-il être un agrès de cirque ?
C’est une matière à la fois fragile et résistante. En nouant un dialogue entre le corps acrobatique et la matière délicate, aussi bien qu’entre le corps délicat et la matière résistante, nous touchons à des notions matérielles et humaines, nous parlons de choses quotidiennes et irréelles.
Le dialogue entre le corps et la matière papier, quand il ne dépasse pas son point d’équilibre, se fait sans déchirure. Le corps le plie à sa volonté ou s’adapte aux résistances du papier. Le pli est le mouvement créé par cet échange. Il en est aussi la trace. Chaque action laisse une marque, une pliure, une inclinaison nouvelle dans la matière. Le pli devient une écriture, qui construit l’histoire de ce dialogue entre corps et papier. »
Inbal Ben Haim


Biographie
Née à Jérusalem en 1990, Inbal Ben Haim a grandi dans les paysages d’Israël. Passée par l’apprentissage des arts plastiques et visuels, elle découvre le cirque en 2004 au Free Dome Project, puis au Cirque Shabazy. L’appel de la hauteur et de la création corporelle l’amène à se spécialiser d’abord dans la pratique du trapèze fixe, puis à se consacrer au minimalisme riche de la corde lisse. 
En 2011, elle quitte sa terre natale afin de suivre son chemin artistique en France. Elle approfondit sa recherche à travers des rencontres artistiques importantes et dans les formations professionnelles artistiques : d’abord au Centre Régional des Arts du Cirque PACA – Piste d’Azur, puis au Centre National des Arts du Cirque à Châlons en Champagne dont elle sort en décembre 2017 (Promotion 29). 
À l’été 2018, elle crée le projet Racine(s), qui naît de sa rencontre avec le musicien compositeur et arrangeur David Amar et le metteur en scène Jean-Jacques Minazio. 
En parallèle, elle développe une pédagogie adaptée du cirque thérapeutique et intervient dans différents cadres en Israël et en France. En mêlant cirque, danse, théâtre, improvisation et arts plastiques, Inbal Ben Haim crée sa propre poésie visuelle. Largement inspirée par le lien humain que permettent la scène, la piste et la rue, elle est en quête de rencontres fortes entre le public et l’artiste, l’intime et le spectaculaire, entre la terre et l’air, l’ici et l’ailleurs. Inbal Ben Haim est artiste associée au CCN2 Grenoble en 2020-2022. 

Voir, écouter et lire

21 février 2022

La Terrasse

En érigeant ce corps fragile en matériau de ses agrès et de sa scénographie, la circassienne renouvelle la notion de prise de risque et s’immerge dans un univers plastique inédit.

23 novembre 2021

Télérama

Le corps oppose à la fragilité des feuilles de papier sa den-sité mouvante, et c’est là que le projet prend une dimension d’art visuel : il crée un espace-temps singulier, une sorte de mise en apesanteur que l’on pourra juger percluse ou légère selon son humeur du moment, mais assumée avec l’applica-tion d’une paradoxale expérience scientifico-magique.

Séances et tarifs

Génerique

Conception et interprétation : Inbal Ben Haim, Alexis Mérat et Domitille Martin • Conception et direction artistique : Inbal Ben Haim • Collaboration artistique, scénographie, accessoires : Domitille Martin • Collaboration artistique, ingénierie – construction papier : Alexis Mérat • Création lumière : Marie-sol Kim • Régie lumière : Marie-Sol Kim / Hélène Quintard • Création son : Max Bruckert • Musique originale additionnelle : Caroline Chaspoul et Eduardo Henriquez (Nova Materia) • Création costume : Clémentine Monsaingeon, Anaïs Heureaux • Regard extérieur et dramaturgie : Eleonora Gimenez, Shahar Dor • Assistanat mise en scène : Kamma Rosenbeck • Collaboration technique et artistique : Sophie Lascombes • Conseils manipulation d’objets : Inbal Yomtovian • Conseils artistiques : Elodie Perrin • Régie générale : Yann Guénard 


Production : Les SUBS – Lieu Vivant d’Expériences Artistiques, Lyon • Avec le soutien de : La Fondation D’entreprise Hermès Dans Le Cadre Du Programme New Settings • Coproduction et résidence :  Le CCN2 – Centre Chorégraphique National De Grenoble ; La Plateforme 2 Pôles Cirque En Normandie ; La Brèche À Cherbourg - Cirque-théâtre d’Elbeuf ; Le Théâtre De Rungis ; ARCHAOS – Pôle National Cirque Méditerranée, Marseille ; CDN Orléans/Centre-Val de Loire ; Circusnext ; Les Utopistes, Lyon ; 6 Mettre – Pôle De Création Dédié Aux Arts Vivants, Fresnes ; Le Plus Petit Cirque Du Monde, Bagneux • Soutiens :  La DRAC Auvergne-rhône-alpes ; La Région Ile-de-france – Forte, Fonds Régional Pour Les Talents Émergents ; La SACD / Processus Cirque ; La Nationale Des Papeteries ; Gascogne Papier • Remerciements : Piste D’azur - Centre Régional Des Arts Du Cirque ; Le CNAC - Centre National Des Arts Du Cirque Châlons-en-champagne ; Icima – Chaire D’innovation Cirque Et Marionnette ; ON - Center For Contemporary Circus Création, Israël • Artiste Associée Au CCN2 – Centre Chorégraphique National De Grenoble (2020 – 2022) • PLI est lauréat Circusnext 2020 – 2021, projet co-financé par le programme Europe Créative de l’Union Européenne.

On vous suggère