du 20 au 21 mai 2021

Danse

Kamuyot

Josette Baïz (chorégraphie Ohad Naharin)

Compagnie Grenade

© Cécile Martini
© Cécile Martini
© Cécile Martini
© Cécile Martini
© Cécile Martini
© Cécile Martini
© Cécile Martini
© Cécile Martini

Présentation

Quoi de plus exaltant pour Josette Baïz et sa jeune compagnie issue du “Groupe Grenade”, de se saisir de ce spectacle transmis par Ohad Naharin. Cette déferlante ode à la jeunesse, créée en 2003 pour le Young Ensemble de la Batsheva, est une pièce débordante de joie et d’énergie. Son originalité, née d’une complicité qui s’installe, dès le début de la pièce, entre danseurs et spectateurs... Impossible de rester statique devant ce show festif à l’énergie communicative : sur de la pop japonaise, mêlée à des génériques de séries cultes, des tubes de rock ou de reggae, les treize danseurs de la compagnie Grenade, rivalisent de sensualité éthérée, de voracité athlétique et de créativité débridée pour composer cette mosaïque festive et survoltée. Les gestes précis et allègres de la technique chorégraphique dite Gaga, conçue pour permettre au corps - à tous les corps, de tous les âges - de se mouvoir avec une liberté insoupçonnée, donnent le ton d’un spectacle très interactif. Une à une, les barrières tombent, dans cet exutoire collectif d’une vitalité irrésistible. Vous en sortirez pour sûr, enthousiasmé par la dynamique, la fraîcheur, la technicité, la folie et l’inventivité de ce langage chorégraphique.


Note d'intention
« Depuis la reprise d’ULYSSE en 2007, pièce de Jean-Claude Gallotta, je crée des programmes avec le concours de chorégraphes français et internationaux. Le succès critique et public de ces spectacles m’a confortée dans la poursuite de ces compositions chorégraphiques et m’a amenée à dresser un véritable panorama de la danse contemporaine, du néo-classique à la non-danse.
Actuellement, je constitue une jeune compagnie avec des danseurs et des danseuses issu.e.s du Groupe Grenade et provenant de grandes écoles (Genève, Marseille, Cannes…). Mon souhait aujourd’hui est de remonter avec eux une pièce intégrale leur permettant de s’immerger totalement dans l’écriture d’un.e chorégraphe.
Ma découverte de la pièce KAMUYOT interprétée par la Batsheva - The Young Ensemble d’Ohad Naharin a été décisive. J’ai été enthousiasmée par la dynamique, la fraîcheur, la technicité, la folie et l’inventivité de son langage chorégraphique multipliant les rebondissements, les changements de rythmes, de musiques, de groupes chorégraphiques et l’interactivité constante avec le public aboutissant à un échange festif.
Après avoir échangé avec Ohad Naharin, il nous a paru évident que nos parcours chorégraphiques avec les jeunes comportaient des similitudes singulières : l’envie de les ouvrir à une danse fluide et puissante, révéler leurs personnalités, leurs potentiels créatifs et enfin pousser leurs qualités techniques au maximum. Sa décision de me confier sa pièce tombe à point nommé et s’inscrit parfaitement dans la recherche que je souhaite mener avec cette nouvelle jeune compagnie. »
Josette Baïz
, mars 2018


Biographie
Formée par Odile Duboc, Josette Baïz enseigne la danse contemporaine de­puis 1978 à Aix-en-Provence. En 1982, alors dan­seuse chez Jean-Claude Gallotta, Jo­sette Baïz remporte le 1er Prix du 14e Concours Internatio­nal de Chorégraphie de Bagnolet ainsi que ceux du Public et du Ministère de la Culture. Elle fonde alors sa première compa­gnie : LA PLACE BLANCHE, et crée plus de 50 spectacles aussi bien pour ses propres compagnies que pour de nom­breux ballets nationaux ou internatio­naux. En 1989, le Ministère de la Culture lui propose une résidence d’une année dans une école des quartiers nord de Marseille. La confrontation avec des propositions aussi diverses que le break dance, le smurf, le hip hop, la danse orientale, gitane, indienne ou africaine l’ont obligée à revoir entièrement ses acquis corporels et mentaux et l’amène à modifier radicalement sa démarche artistique. Un processus d’échanges s’est alors mis en place : Josette en­seignait le contemporain, le classique et la composition dans des ateliers de recherches ; les jeunes danseurs lui apprenaient leur façon d’affirmer leurs origines et leurs sentiments.
Naturellement, Josette crée en 1992 le GROUPE GRENADE avec une tren­taine de jeunes danseurs. Lorsqu’en 1998, certains de ces enfants danseurs atteignent leur majorité et une véritable maturité artistique, Josette décide de les professionnaliser et fonde avec eux la COMPAGNIE GRENADE.
En 2014, Josette Baïz est nommée Offi­cier des Arts et des Lettres.
Aujourd’hui, Grenade est un ensemble chorégraphique composé d’une soixantaine de danseurs répartis entre le Groupe Grenade et la Compagnie Grenade (une cin­quantaine d’enfants et adolescents de 7 à 18 ans pour le Groupe et une douzaine d’adultes professionnels pour la Compagnie).

Voir, écouter et lire

Apartès

Sur une scène ouverte façon gradins de collèges américains, la chorégraphe française Josette Baïz opère un ballet d’une fougue et d’une folie contagieuses. Ses jeunes danseurs de la Compagnie Grenade dansent à corps perdu la création explosive de Ohad Naharin.

Sceneweb

Mieux qu’une simple entrée au répertoire, une rencontre évidente.
 

Isabelle Calabre

Séances et tarifs

Génerique

KAMUYOT de Ohad Naharin • Créé pour la Batsheva - The Young Ensemble (2003) • Inspiré de «Mamootot» et «Moshe» de Ohad Naharin • Direction artistique : Josette Baïz • Interprètes : Amélie Berhault, Angélique Blasco, Camille Cortez, Lola Cougard, Artémus Grolleau Biroteau, Lola Kervroedan, Geoffrey Piberne, Victoria Pignato, Rémy Rodriguez, Océane Rosier, Lola Ruscica, Ojan Sadat Kyaee, Anthony Velay • Assistant chorégraphique de Ohad Naharin : Matan David, Michal Sayfan • Assistante chorégraphique de Josette Baïz : Lola Cougard, Kanto Andrianoely • Conception sonore : Dudi Bell • Costume original : Alla Eisenberg • Recréation costumes : Claudine Ginestet • Musiques originales : We’re gonna have a real good time together de Lou Reed interprété par la Japonesian Balls Fondation, 6:48 de Ogurusu Norihide, 8412 de Neina, ヴィールス(Virus) de Yapoos, Intitlted (track 2) de Gas (Wolfgang Voigt), Yes, Future de Flower Companyz, Reparation de Haim Laroz, Do you wanna dance de Bobby Freeman interprété par la Japonesian Balls Fondation, In spite of everything de Donnacha Costello, Ame de Flower Companyz, Immelmann Turn de Fencing Mania avec Masaaki Kikuchi, Kyuukyoku de Yapoos, 逃げた女(track 8) de Roletta Secohan, Claudia de Roberto Pregadio, Maa et Johto 2 de Pan Sonic, Violin Sonata No. 9 in A Major, Op. 47 de L.V. Beethoven interprété par Alexandre Markovich, The Four Sections (remixé par Andrea Parker) de Steve Reich, Algeria de Boss Phobie, Hawaii 5-O de Morton Stevens, Drummatic, Fonica, Yuzu Kako, Tsipi Gleicher, John Tavener, The Ventures, The Aqua Velvets, Cirrus, Takagi Masakatsu • Régie générale : Erwann Collet • Régie son : Matthieu Maurice


Production : Groupe et Cie Grenade – Josette Baïz • Coproduction Chaillot - Théâtre national de la Danse • Groupe et Cie Grenade Josette Baïz est conventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Paca et subventionné par la Région Sud - Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, la Métropole AIx-Marseille-Provence, la Ville d’Aix-en-Provence et la Ville de Marseille

On vous suggère