Le 31 janvier 2020 à 21h

Danse

Labourer

Madeleine Fournier

Cie ODETTA

© Tamara Seilman
© Tamara Seilman

Présentation

Madeleine Fournier, danseuse et chorégraphe, a rapidement trouvé sa place dans le paysage chorégraphique français, aux côtés de Loïc Touzé et Jonas Chéreau. Sur le plateau, elle nous présente son premier solo, Labourer.

Avec ses gants rouges et éclairée par une unique ampoule suspendue le long d’un fil, Madeleine Fournier se faufile au milieu des éléments d’une batterie qui joue de façon autonome. Avec ses mains seules, avec ses membres dégingandés qu’elle désarticule à loisir, elle s’amuse avec délicatesse des gestes d’une danse traditionnelle : la bourrée. Puis l’espace s’épaissit, ses muscles se tendent, tout entiers dirigés vers le labour, pour éprouver la densité de la terre, sa rudesse et sa fécondité aussi. En résulte un substrat d’une richesse étonnante, qui emprunte à l’imaginaire paysan autant qu’à l’éco-féminisme, où se superposent les couches de significations, pour mieux brouiller la frontière entre la mécanique et l’organique, le naturel et le culturel.

NOTE D'INTENTION
Le titre joue souvent le rôle de point de départ. Il est une référence autour de laquelle je tourne durant le processus comme pour découvrir toutes ses significations.
Labourer m'évoque une ramification d’interprétations diverses parfois même contradictoires qui semblent pourtant faire écho les unes avec les autres.
La mécanique, la croissance des végétaux, les cycles, la répétition, le continu et le discontinu, sont autant de mouvements à la fois rythmiques et organiques, humains et non-humains qui troublent la distinction supposée fondamentale entre nature et culture. "
Madeleine Fournier


BIOGRAPHIE
Interprète et chorégraphe, Madeleine Fournier s’est formée à la danse au Conservatoire National Régional de Paris et au CNDC d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh.  En 2006, elle a été stagiaire au sein de la compagnie DCA Philippe Decouflé pour la création de Sombrero. En 2010 elle reçoit la bourse DanceWEB dans le cadre du festival Impulstanz à Vienne.
Depuis 2007 elle a collaboré avec divers chorégraphes et artistes visuels en France, en Allemagne et en Belgique Odile Duboc Rien ne laisse présager de l’état de l’eau, Trois Boléros, Insurrection, Anna Konjeztky Tagebuch, Laure Bonicel Bad seeds, Emmanuelle Huynh Cribles, TOZAI!, Fabrice Lambert Solaire, Faux Mouvement, Boris Achour Séances, Des jeux dont j’ignore les règles, Fanny de Chaillé et Philippe Ramette Passage à l’acte, Loïc Touzé Ô Montagne, Fanfare, Formes simple.
Depuis 2008 elle collabore avec Jonas Chéreau dans un travail de recherche chorégraphique.
Ensemble ils ont créé le duo Les interprètes ne sont pas à la hauteur, présenté dans divers contextes (église, galerie, studio, théâtre), Sexe symbole (pour approfondir le sens du terme) en 2013 et Sous-titre en 2015.
Ils sont aussi à l’origine d’un film 306 Manon réalisé par Tamara Seilman lors d’une performance dans un hôtel à Bruxelles.
En 2016, ils ont créé une pièce en extérieur dans le cadre du projet Nomades initié par Nos lieux communs.

Voir, écouter et lire

14 janvier 2019

Ma Culture

Caractérisé par une certaine radicalité formelle et un humour pince-sans-rire, son travail se déploie aujourd’hui en solo. (...) Labourer est une performance hybride et rêveuse, qui nous emporte au creux des méandres de son inconscient.

4 décembre 2018

Le Coryphée

La découverte du travail de Madeleine Fournier, dans toute sa singularité est une forme de victoire sur le quotidien, l’utilitaire, le commun.

Novembre 2018

Danser Canal Historique

Une étoile est née. Une interprète, une chorégraphe, une auteure.

Séances et tarifs

Génerique

Conception et danse : Madeleine Fournier • Musique : Clément Vercelletto • Lumière et espace : Pierre Bouglé • Regard extérieur : David Marques • Conseil film : Dominique Willoughby • Graphiste : Catherine Hershey

Production :  Association ODETTA • Coproduction : Charleroi Danse, Théâtre De Beauvaisis, Vivat scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières, Kunstencentrum Buda Kortrijk, Atelier De Paris / CDCN • Résidences : Charleroi Danse / La Raffinerie, Théâtre Océan Nord, Centre Culturel Jacques Franck, Espaï Asbl/Garcia Lorca Soutiens : PAD Angers, TU Nantes, CND dans le cadre de la résidence augmentée. Avec le soutien du Fond SACD Musique de Scène.