Le mercredi 22 mai 2024 à 15h

Théâtre

famille

One

Cyrille Louge

Compagnie Marizibill

© Cie Marizibill
© Cie Marizibill
© Cie Marizibill

Présentation

One (titre provisoire pour planète provisoire), est une ode à la fragile beauté du monde, un réquisitoire poétique, à hauteur d’enfant, sur notre responsabilité face au changement climatique.   

Sous nos yeux, se déroule un étrange ballet : deux humains s’amusent avec un ballon représentant la Terre. Initiant des explorations, ils font tourner la planète sur elle-même, comme une toupie, et choisissent au hasard leur destination : l’océan, la banquise ou encore la forêt… Au gré de leurs escapades, les interprètes se mettent à jouer avec la planète mais leur petit numéro va s’amplifier jusqu’à atteindre un point de non-retour. La planète bleue, devenue rouge, puis noire, est carbonisée puis réduite en cendres : la planète est foutue… Est-il possible de faire machine arrière ?   

Petite faune en papier, flore colorée ; jeux de suspension et projections vidéo jouent avec nos perceptions, exaltent l’imaginaire et créent de la magie. Et nous amènent, en douceur et à tous les âges, à des questionnements sur notre pouvoir d’action, aujourd’hui, sur notre monde de demain.  


À propos

Une ode à la fragile beauté du monde.
One (titre provisoire pour planète provisoire) nous immerge dans un poème visuel par la projection de vidéos, d'animations, et par de multiples objets et marionnettes. Les deux interprètes de One jouent avec la planète comme avec un ballon, se permettant toujours plus d’interventions et de libertés, jusqu’à mettre en péril l’harmonie de leur propre spectacle et en rompre l’équilibre. Pourront-elles revenir en arrière ?... Et peut-on, aujourd'hui, changer l’histoire ?
L'écosystème de notre planète est une architecture à la fois très cohérente et très fragile - tout comme un spectacle vivant. En perturber l’harmonie, c’est compromettre son fonctionnement. One propose d’utiliser ce lien affectif et émotionnel du spectateur avec le spectacle pour vivre et ressentir celui qui nous lie à la nature et à la planète, de les associer le temps de la fiction.

Fragilité, harmonie, équilibre
Un écosystème est une architecture à la fois très cohérente et très fragile. En perturber l’harmonie, rompre son équilibre, c’est menacer et compromettre son fonctionnement. Un spectacle est une architecture à la fois très cohérente et très fragile. En perturber l’harmonie, rompre son équilibre, c’est menacer et compromettre son fonctionnement. Il peut suffire d’un grain de sable. Que dire alors quand on s’acharne, à plusieurs milliards…
One (titre provisoire pour planète provisoire) propose de tisser un lien entre la fragilité du monde, de l’équilibre naturel, et celle de cette chose délicate qu’est un spectacle. Face au spectacle, le spectateur désire que la magie opère, il compte même sur elle. Et il redoute l’accident qui viendrait déshabiller l’illusion. One propose donc d’utiliser ce lien affectif et émotionnel du spectateur avec le spectacle pour vivre et ressentir celui qui nous lie à la nature et à la planète, de les associer le temps de la fiction.

Les jeux sont faits, rien ne va plus
Deux interprètes, qui se révèleront aussi être simplement deux humains – nos interprètes – animent les marionnettes et les objets, et partent à la découverte de la planète. Elles donnent vie au spectacle et en même temps interagissent avec lui. Avant chaque exploration, elles déterminent la destination en faisant tourner la Terre sur elle-même, comme une toupie, et en choisissant l’endroit où elle s’arrête : au-dessus de l’océan, de la banquise, de la forêt.
Ce jeu va s’amplifier… et dégénérer : les interprètes se mettent à jouer avec la planète comme avec un ballon, d’abord gentiment puis de plus en plus fort. Se permettant toujours plus d’interventions et de libertés, elles perdent peu à peu le sens de la mesure, jusqu’à mettre en péril l’harmonie de leur propre spectacle et en rompre l’équilibre. Nous voyons alors, littéralement, des humains qui jouent avec la planète.


Biographie
Aujourd’hui metteur en scène, auteur et adaptateur, Cyrille Louge a suivi des études de cinéma et des formations de comédien et de marionnettiste. En 2006, il fonde la compagnie Marizibill pour laquelle il met en scène des créations marionnettiques contemporaines à destination d’un jeune public. En 2012, il est également à l’origine de la naissance du Collectif TraumA qui réunit des artistes autour de la recherche du rêve et de sa représentation sur scène, basée sur l’improvisation. En 2014, il écrit et met en scène Créatures, un dyptique à partir de 3 ans, qui explore le lien entre le normal et le monstrueux, ainsi qu’entre l’acteur et sa marionnette. Quand il travaille ses mises en scène, Cyrille Louge traque une écriture contemporaine, une conversation de l’intime avec l’inconscient. Il travaille aussi à la co-écriture et la mise en cène de Tout Neuf pour la compagnie Minute Papillon en 2016.
Depuis sa création en 2006, la Compagnie Marizibill explore entre autre la thématique de la différence, du handicap et de la difficulté d’être, associée à une recherche formelle d’écriture scénique contemporaine originale à partir de matériaux non théâtraux.
La compagnie défend notamment sa conception d’un spectacle jeune public qui soit un spectacle à part entière, exigeant, et aussi véritablement accessible aux adultes. Depuis 2022, la Compagnie Marizibill est sous conventionnement de la DRAC Ile de France.

Voir, écouter et lire

26/08/2021

La Terrasse

Grâce au dispositif technique qui mêle animations vidéo et manipulation de marionnettes et d’objets du quotidien, One propose un périple tout en suggestions.

Séances et tarifs

Générique

Écriture, mise en scène et création vidéo : Cyrille Louge • Collaboration artistique : Francesca Testi • Interprétation : Aurore Beck, Céline Romand, Francesca Testi • Conception des marionnettes et objets : Francesca Testi • Scénographie : Cyrille Louge, Sandrine Lamblin • Lumières : Angélique Bourcet • Photos © Cie Marizibill


En co-production avec : Théâtre André Malraux de Chevilly-Larue (94), Le Trident - Scène Nationale de Cherbourg-en-Cotentin (50), Théâtre Claude Debussy de Maisons-Alfort (94), Théâtre Jean Arp de Clamart (92), l’Entre-Deux Scène de Lésigny (77) • Avec le soutien de : DRAC Ile-de-France, Région Ile-de-France, Conseil Général du Val-de-Marne • La compagnie Marizibill est conventionnée par la DRAC Ile de France

On vous suggère