lundi 04 janvier 2021

équipe en action actualité à lire

Retour sur un automne pas comme les autres...

par l'équipe des Relations avec les Publics & Animations Culturelles

Artistes Buissonniers avec le collège Elsa Triolet - parcours théâtre la Cie ERd'O - nov 2020
© Vincent Beaume
Romain Bertet rencontre les étudiants des Ateliers de l’Image et du Son danse © Vincent Beaume
ateliers de Nelson-Rafaell Madel
© Vincent Beaume
Artistes Buissonniers avec le collège Elsa Triolet - Parcours théâtre la Cie ERd'O - nov 2020
© Vincent Beaume

Depuis septembre, les projets se construisaient, s’affinaient, avec les artistes, les profs, les travailleurs sociaux, les associations, les voisins, les complices… On savait que ce serait une saison particulière, avec des spectateurs essaimés, des visages masqués, en salle, en atelier, entre collègues. On savait, mais on a composé, on a ajusté, réajusté, on a recalculé ! Avec les personnes avec qui on travaille, le désir était commun : on y va, ON FAIT coûte que coûte !

Au fil des semaines, différentes mesures ont été annoncées avec leur lot de contraintes : les représentations scolaires, annulées ; les représentations en soirée avancées, pour permettre aux spectateurs de rentrer avant le couvre-feu de 21h ; les ateliers et les rencontres, remaniés, pour respecter le port du masque et la distanciation. Ceux-ci se sont déroulés dans les locaux de nos partenaires, moins adaptés à la pratique artistique.

Fin octobre, on était prêt : des groupes de spectateurs venaient des écoles de la Busserine, des Flamants, de Fontvert, de Vayssière 1, des collèges Manet, Pythéas, Mallarmé, Prévert, Malraux, Dolto, des lycées Diderot, Artaud, Sévigné, Blaise Pascal, Thiers et des Calanques, des centres sociaux L’Agora, La Castellane, Grand-Saint-Antoine, Flamants-Iris, Saint-Gabriel, La Garde, Echelle 13, la Maison des Familles et des Associations, mais aussi de l’IRTS, de l’ESADMM, pour assister à la programmation de ce mois de novembre. Des ateliers étaient mis en place, en lien avec les spectacles : Mahmoud et Nini, Borderline(s) Investigations et De tête en cape. Trans (més ellà) premier spectacle du parcours Savoir dire non s’accompagnait d’ateliers jardin et retour critique, que suivait l’Ecole de la deuxième chance. Les metteuses en scène Wilma Lévy et Sarah Champion Schreiber présentaient leur Bon Moment avec des femmes de Sevran et de Marseille, dont des voisines du ZEF. Edith Amsellem (cie ERd’O) poursuivait le parcours Artistes Buissonniers avec le collège Elsa Triolet. Le Groupe Miroir continuait de se réunir chaque mardi avec Alexis Moati et Carole Costantini (cie Vol Plané). Linda Blanchet (Cie Hanna R) commençait son cycle d’ateliers Raconte-moi – Histoires de famille ainsi que des ateliers avec l’association Avec Nous, autour de son spectacle Killing Robots. Ilaria Turba orchestrait sa Loterie des désirs et y invitait toutes les personnes rencontrées sur son stand de fabrication de porte-bonheur, de la Busserine au Plan d’Aou, de Saint-Joseph-Le Castellas aux Flamants. Du Collectif la Palmera, Nelson-Rafaell Madel pilotait des ateliers de pratique artistique autour de son spectacle Antigone ma sœur avec le Centre de Formation des Musiciens Intervenants et Paul Nguyen recueillait des témoignages pour sa création à venir Mémoires invisibles… Romain Bertet rencontrait les étudiants des Ateliers de l’Image et du Son. L’animation culturelle n’était pas en reste, avec de nombreux ateliers de pratiques théâtrale et chorégraphique avec la M.F.A., les associations Contact Club et Avec Nous, l’ADRIM. Les écoliers de la maternelle de Plan d’Aou allaient jardiner et cuisiner pour le projet Du Jardin à l’assiette. Composée d'élèves de collèges du 15e arrondissement, la classe relais maintenait son rendez-vous hebdomadaire au jardin.

Le confinement annoncé le mercredi 28 octobre a stoppé brutalement tout cela !

...

Durant la première semaine de confinement, quand on a annulé tous azimuts, le découragement s'est pointé. Mais on s'est rendu compte que certaines choses pouvaient encore se faufiler dans les brèches des possibles. Coups de fil aux artistes et aux partenaires, on a réfléchi ensemble à la meilleure façon de maintenir certaines actions : l’animation culturelle a repris du service, en théâtre, en danse, en cuisine et au jardin ; Nelson-Rafaell Madel a rencontré les étudiants du Centre de Formation des Musiciens Intervenants et Romain Bertet ceux des Ateliers de l’Image et du Son ; le travail avec le Groupe Miroir s'est poursuivi sur de nouvelles modalités. Les visios ont eu la côte avec les étudiants. Les professeurs de collège et lycées ont témoigné de leurs envies de réfléchir à d’autres formes de rencontres. Et on a posé des multitudes d’options sur les plannings pour reporter ces ateliers annulés. Ces aménagements, rencontres et ateliers possibles, nous ont tou.t.e.s rasséréné.e.s !

Pour après, ce qu’on espère, c’est rouvrir les portes du théâtre, accueillir de nouveau en nos murs des enfants, des ados, des adultes, pour qu’ils voient des spectacles, rencontrent des artistes, suivent des ateliers, pour qu’on échange tous ensemble à nouveau… Tout ce que l’on fait, depuis toujours, sans se poser de questions, comme une évidence, notre travail et toutes les convictions qui vont avec.

Voir, écouter et lire

Discussion avec un partenaire

On enlève 1 place par réservation et par tranche de 10 places maximum, comme on vous a rajouté une rangée de 16 places, cela veut dire qu’au maximum 14 personnes pourront venir… Tu me suis ? Bon, finalement, c’est plus par tranche de 10 places, c’est par tranche de 6 places… Du coup, ça fait combien ?

Une professeure

J’ai bien étudié sur une carte le parcours collège / ZEF et calculé le temps de trajet : tu crois que c’est jouable pour les élèves de rentrer chez eux avant 21h ?

Un partenaire

Il paraît que quand on fait un atelier danse, il ne faut pas se mettre en chaussettes ou pieds nus... On garde les chaussures sur les tapis de danse ?

Un artiste

Ah bon, on doit faire un atelier théâtre sans du tout se toucher ?

Un membre de l'équipe RP

On a annulé tous les ateliers dans les établissements scolaires cette semaine mais on vient d’apprendre que les intervenants extérieurs sont de nouveau admis ! Tu es toujours disponible pour animer l’atelier ? Ah non, tu répètes ? Mince…