Le 09 octobre 2020 à 19h30

Théâtre

La dispute

Mohamed El Khatib

Zirlib

© Yohanne Lamoulère - Tendance Floue
© Yohanne Lamoulère - Tendance Floue
© Yohanne Lamoulère - Tendance Floue
© Yohanne Lamoulère - Tendance Floue

Présentation

« Avez-vous pris des cours de théâtre avant de nous le dire ? » « Vous êtes-vous disputés, une fois de plus, pour savoir lequel de vous deux allait nous le dire ? » « Espériez-vous qu’avec des frites la pilule passerait mieux ? »

Six enfants de huit ans posent cent questions à l’adresse des parents. Le thème, intime et universel, est celui de la séparation. Comment dire ces ruptures de vie et les transformations profondes qu’elles produisent chez ceux qui les subissent ? Comment reconstruire un tel événement, non pas depuis le point de vue d’un adulte, mais tel que les enfants l’ont vécu dans leur chair ? Après des mois passés dans les écoles primaires auprès d’enfants de différents milieux sociaux, sans autre attente que de découvrir ce qui les préoccupe dans leur vie quotidienne, Mohammed El Khatib imagine ce dispositif formidablement efficace. Il en résulte une œuvre percutante, écrite avec la jeunesse.

Rarement un sujet de société aura été traité de manière aussi sincère et rafraîchissante. Un spectacle tous publics, donc, captivant par sa simplicité désarmante et profondément émouvant par l’authenticité qui s’en dégage.


NOTE D'INTENTION

Genèse
« J’ai été invité par le Théâtre de la Ville à Paris à écrire une pièce pour la jeunesse. Alors que l’enjeu me paraît central – s’adresser à la jeunesse –, j’ai constaté que je n’avais pas la moindre aptitude à « écrire pour la jeunesse ». Et c’est sans doute mieux ainsi pour la jeunesse en question… Je me suis donc résolu à écrire non pas « pour la jeunesse », mais à partir de la jeunesse ou avec elle.
J’ai dès lors passé des mois dans des écoles primaires auprès d’enfants âgés de 8 ans. Je n’avais pas de « sujet » comme on dit, pas même un « thème », je suis simplement allé librement à la rencontre de ces enfants de différents milieux sociaux pour savoir ce qui les occupe et préoccupe dans leur vie quotidienne.
Le processus d’écriture avec les enfants a façonné notre projet de telle façon qu’il ne s’agit plus d’un projet pour la jeunesse, mais d’une pièce adressée au monde entier. En somme, nous traiterons par le prisme de l’enfance avec un regard inédit un sujet de société, pour une pièce "tout public". »

Une séparation
« Suite à une première série d’une trentaine d’entretiens menés avec des enfants choisis au hasard, j’ai incidemment observé que la très grande majorité des enfants avait des parents séparés. Les rencontres suivantes ont confirmé la tendance : un enfant sur deux vit chez l’un de ses parents, ou en alternance. La séparation et ses conséquences dans la vie quotidienne des enfants occupent une place centrale.
La littérature psychologique, judiciaire, sociologique dresse de manière exhaustive un tableau clinique alarmant de la situation. Mais nous avons voulu aborder la question du point de vue des enfants. Explorer avec eux – les premiers témoins privilégiés de ces ruptures de vie – leur perception de cet événement à la fois intime et universel.
Qu’ont-ils à dire de la séparation ? Comment la leur a-t-on annoncée ? Le savaient-ils ? Le pressentaient-ils ? Comment ont-ils réagi ? Ont-ils pris parti ? Comment le vivent-ils au quotidien ? Quelle perception ont-ils de cet événement fondateur de leur courte vie ?" » 

Cent questions
« Nous avons rencontré une centaine d’enfants en France et à l’étranger, et chaque fois nous concluions notre entretien par l’interrogation suivante : « Aujourd’hui, quelle question aimerais-tu poser à tes parents ? » C’est donc cent questions à l’adresse des adultes que nous avons recueillies et que nous partagerons sur scène.
C’est un processus au long cours qui nous a permis de créer les conditions d’une parole authentique dégagée des principes et normes inculqués par les adultes. La Dispute n’est ni un documentaire, ni une pièce de fiction à proprement parler, mais plutôt une fiction sur le réel. Une façon de reconstruire la séparation telle que les enfants l’ont vécue dans leur propre chair. »
Mohamed El Khatib


BIOGRAPHIE
Né en 1980, le perfomer, auteur-metteur en scène et réalisateur Mohamed El Khatib, s’applique à ne devenir expert d’aucun domaine. Après une carrière éclair de footballeur, diplômé de Sciences Po, il se consacre à une thèse en sociologie, puis cofonde, en 2008, le Collectif Zirlib autour du postulat : l’esthétique n’est pas dépourvue de sens politique.
Depuis, il développe des projets de fictions documentaires singuliers dans le champ du théâtre, de la littérature ou du cinéma. À travers des épopées intimes, il invite tour à tour un agriculteur, une femme de ménage, des marins, à co-signer avec lui une écriture du temps présent. Après Moi, Corinne Dadat qui proposait à une femme de ménage et à une danseuse de faire un point sur leurs compétences, il a poursuivi son exploration de la classe ouvrière avec la pièce monumentale, STADIUM, qui convoque sur scène 58 supporters du Racing Club de Lens.
Mohamed El Khatib a obtenu le Grand Prix de Littérature dramatique 2016 avec la pièce Finir en beauté où il évoque la fin de vie de sa mère. Son dernier texte C’est la vie, primé par l’Académie française en 2018, vient clore ce cycle sur la question du deuil, qui démontre qu’une comédie n’est qu’une tragédie avec un peu de recul… Enfin, c’est au cinéma qu’il aborde la question de l’héritage dans son film Renault 12, un road movie entre Orléans et Tanger sur les écrans en 2019.


 

Voir, écouter et lire

14 novembre 2019

Libération

[...] Ce qui emporte, c’est comment les enfants prennent au sérieux les contraintes et les transforment en quelque chose de libérateur, se battent avec l’apprentissage du texte construit à partir de leurs propres mots.

11 novembre 2019

Sceneweb

[...] Dans La Dispute, les larmes causées chez les enfants par les séparations amoureuses appartiennent au passé. Place à la pensée, à la parole. Et à une joie qui surprend et réjouit.

5 décembre 2019

Télérama

[...] La Dispute de Mohamed El Khatib, écrite et interprétée par des enfants, libère l’expression d’une parole rare et précieuse.

Séances et tarifs

Autour du spectacle

Rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation

Génerique

Conception et réalisation : Mohamed El Khatib • Avec : Abel, Aaron, Amélie, Camille, Eloria, Ihsen, Imran, Maëlla, Malick, Ninon, Solal, Swann (6 enfants en alternance) • Cheffe de projet : Marie Desgranges • Dramaturge : Vassia Chavaroche • Vidéo et montage : Emmanuel Manzano • Scénographie et collaboration artistique : Fred Hocké • Collaboration artistique : Amélie Bonnin, Dimitri Hatton • Son : Arnaud Léger • Assistanat scénographie : Alice Girardet • Pratique musicale : Agnès Robert et Mathieu Picard • Régie de tournée-son : Arnaud Léger ou Nicolas Hadot • Régie de tournée - lumière/vidéo : Jonathan Douchet ou Madelaine Campa • Direction de production : Martine Bellanza • Presse : Nathalie Gasser


Production : Zirlib • Coproduction : Tandem - scène nationale (Arras -Douai) ; Théâtre de la Ville – Paris ; Festival d’Automne à Paris ; Théâtre national de Bretagne (Rennes) ; Malraux - Scène nationale de Chambéry Savoie ; Théâtre du Beauvaisis-scène nationale (Beauvais) ; Théâtre Paul Éluard - scène conventionnée d’intérêt national pour la diversité linguistique (Choisy-le-Roi) ; La Coursive - scène nationale (La Rochelle) ; Scène nationale d’Aubusson • Avec le soutien du Théâtre Garonne Toulouse - Scène européenne et de la SPEDIDAM • Zirlib est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication - Drac Centre-Val de Loire, par la Région Centre-Val de Loire et soutenue par la Ville d’Orléans • Mohamed El Khatib est artiste associé au Théâtre de la Ville à Paris, au Théâtre national de Bretagne à Rennes et à Malraux – scène nationale Chambéry Savoie • Spectacle créé le 8 novembre 2019 au Théâtre de la Ville-Paris avec le Festival d’Automne à Paris