Le 19 mai 2020 à 20h30

Danse

Pode ser

Cie Leïla Ka

Leïla Ka

Danse

Divin@media.com

Santiago Codon Gras

Cie Phorm

© Olivier Mouazan
© Guy Henri
Pode ser - © Martin Launay
Pode ser - © Martin Launay
Divin@media.com - © Timothée Lejolivet
Divin@media.com - © Timothée Lejolivet

Présentation

Deux quêtes d’identité, deux solos qui sont autant de manières de questionner les tensions qui traversent chacun de nous et de les incarner avec une intensité rare.

PODE SER
Leïla Ka, jeune chorégraphe venue du hip-hop, explore dans Pode Ser la question des contradictions qui habitent chaque être. Elle est sur scène comme dans une arène où elle combat, poings serrés, avec et contre son corps. Une lutte indécise, faite de ruptures, de tiraillements, de bouffées puis de spasmes lorsqu’elle se replie, tournée vers elle-même, avant de jaillir, coude en avant, à fendre l’ombre autour d’elle. Tantôt princesse, tantôt guerrière, les deux à la fois et ni l’une ni l’autre, elle tourne autour de ses identités multiples et incertaines, puis laisse éclater ses potentialités avec une ardeur stupéfiante de maîtrise.
+
DIVIN@MEDIA.COM
Comme son nom, qui évoque la Divine Comédie de Dante et l’adresse d’un site internet, l’indique, DIVIN@MEDIA.COM est un solo à l’écriture hybride et méticuleuse. Entre fidélité au vocabulaire du hip-hop et volonté de pousser cette danse vers de nouveaux horizons, Santiago Codon Gras invente une nouvelle langue, inventive et moderne, tragique et légère, faite de corps en torsion et de gestes inversés. L’enfer qu’il s’agit de traverser ici est un enfer médiatique, composé d’informations et d’images qui nous matraquent via des écrans omniprésents dans la scénographie, qui mêle effets virtuels et accessoires réels. De cercle en cercle, la descente est vécue comme un voyage initiatique jusqu’à la bête qui sommeille en nous. Loin d’un simple travail d’illustration de ce thème classique, ce spectacle est la mise en mouvement d’un questionnement intime : quel est le poids d’internet et des médias sur nos manières d’habiter le monde ?

LEÏLA KA
Entrée dans la danse par les portes du hip-hop, puis interprète notamment pour Maguy Marin, Leïla s’est penchée très vite vers le métissage des pratiques et se plaît à questionner l’identité de la danse. Avec George Cordeiro, alias Ghel Nikaido, ancien interprète de Bruno Beltrao, elle crée 2 duos au sein de la compagnie nazairienne Favela : La table (2014) et Du bout des yeux (2015), récompensé notamment par la Bourse Beaumarchais SACD. En 2016, lauréate des Talents Danse Adami, elle rejoint la compagnie Maguy Marin pour interpréter son célèbre spectacle May B. Son premier solo, Pode Ser, créé en mars 2018, est diffusé en France et à l’étranger et a reçu, depuis sa création, 4 prix internationaux. Elle travaille actuellement à une seconde création, C’est toi qu’on adore, prévue en février 2020 et qu’elle interprètera aux côtés d’Alexandre
Fandard. Elle est également interprète dans la prochaine création d’Alexandre Fandard, Très loin, à l’horizon, prévue la saison prochaine.


 

SANTIAGO CODON GRAS 
Santiago Codon Gras quitte l'Argentine et l'Espagne pour arriver en France en 2003 à l'âge de 15 ans. C'est à Marseille qu'il découvre la danse Hip Hop dans son ensemble et à 18 ans goûte à a danse contemporaine et au classique en tant qu'amateur au sein de l'association Ascendanse encadrée par les danseurs du Ballet des Jeunes d'Europe. Ces multiples rencontres vont très vite lui donner l'envie de se professionnaliser et c'est lors de son intégration au sein du collectif Treizième Cercle, dirigé par Brigitte Auligine qu’il fera la connaissance de David Colas. Une rencontre décisive pour son parcours qui lui permettra de se spécialiser dans le B-boying (Break Dance) et d'affirmer un style axé sur la musicalité, l'originalité et influencé par toutes ses rencontres précédentes.  C'est à partir de ce moment que Santiago se lance dans une démarche de professionnalisation. D'abord à Marseille et les alentours avec des compagnies contemporaines telles que La cie Grand Bal dans le Var mais très vite, il s'ouvrira au reste de la France. La cie Pietragalla-Derouault et la cie 2Temps3Mouvements témoignent de la volonté d'élargir l'éventail d'univers artistiques et l'importance que Santiago donne à la diversité dans ces projets. 
En parallèle, il s’associe à David Colas et créent la compagnie Phorm en 2013. À la recherche de nouvelles inspirations, il assiste à la chorégraphie d’autres structures telles que les compagnies Mozaïk et Ecklectik et s'exercera comme formateur en danse Hip Hop dans le Centre des Arts du Cirque Balthazar à Montpellier. Observer et apprendre. Actuellement à Paris depuis 2015, Santiago Codon Gras poursuit sa démarche en tant que danseur interprète auprès de compagnies telles que la cie. Par Terre et Uzumaki afin d'affiner son écriture chorégraphique et sa vision du spectacle vivant.

Voir, écouter et lire

28 octobre 2018

Pode Ser - CCÇ Danse

Coudes en avant, visage buté et volontaire, Leïla Ka boxe l’invisible, déploie son corps en brisures d’origami, avec une énergie rageuse.

31 janvier 2019

Pode Ser - Inferno Magazine

Débordante d’un talent subjuguant, d’une générosité communicative et d’une sincérité à vif, Leila Ka transcende par sa seule présence l’espace.

Pode Ser - Toute La Culture

Une robe vieux rose sur un baggy noir de hip hop marque la diversité des sources d’une identité et la richesse des combinaisons qui la nourrissent.

26 janvier 2019

Pose Ser - Danser Canal Historique

La jeune interprète mélange savamment et gracieusement hip hop et danse contemporaine […] On songe à La Jeune fille et la Mort tant son discours est limpide, puissant et époustouflant de vérité en seulement 15 minutes.

Séances et tarifs

Génerique

PODE SER
Chorégragraphie & interprètation : Leïla Ka • Création lumière : Laurent Fallot
 
Coproductions et soutiens : IADU / La Villette Fondation de France 2017 - Paris, Compagnie Dyptik - Saint-Etienne, Espace Keraudy - Plougonvelin, Festival La becquée - Brest, Le Flow - CESU - Lille, Micadanses - Paris, Le théâtre - Scène nationale - Saint-Nazaire, Théâtre Icare - Saint-Nazaire • LE ZEF reçoit une aide de l'ONDA - Office national de diffusion artistique pour l'accueil de ce spectacle. 


DIVIN@MEDIA.COM
Chorégraphie et Interprétation : Santiago Codon Gras • Lumière : Laurent Paticier • Musique : Fabrice Mahicka • Regard Extérieur : Julia Le Faou

Production Déléguée : Garde Robe • Partenaires : IADU la Villette, Studios Dyptik, l’Etoile du Nord, l’Astronef. • La compagnie à le soutient de la DRAC Ile de France pour une aide à la reprise lors de la comission 2019.