exposition visible les soirs de spectacle > jusqu'au 17 mars

Expo

Histoires Belges

Vincen Beeckman

© Vincen Beeckman
© Vincen Beeckman
© Vincen Beeckman
© Vincen Beeckman

Présentation

[En parallèle de son exposition à la Friche, Yohanne Lamoulère - artiste de la Bande - invite le photographe belge Vincen Beeckman à rejoindre les murs du ZEF pour une exposition évolutive ponctuée tout au long de la saison de moments publics autour de la photographie. Attention, ça décoiffe...]

Vincen Beeckman, dont la tranquillité n’a d’égal que la douceur, ne connaît pas les rencontres éphémères. Il vous suffira de plonger dans ses séries d’images et dans ses carnets pour comprendre l’ampleur des projets qu’il mène aux côtés de ceux qui peuplent ses photographies. Sur les murs, le quotidien d'une famille wallonne (Les Intimes), l'amour envers et contre tout que se portent Claude et Lilly, ou encore les singularités des patients de La Devinière témoignent de ces amitiés nouées au fil du temps, capturées par son oeil bienveillant...


Des Histoires Belges à quelques futures Histoires Phocéennes...
La perspective de cette collaboration d'une saison avec le ZEF a inspiré Vincen Beeckman lors de sa première venue. Sur le schéma des tour-opérateur organisés par les grandes agences de voyages, il nous a demandé de lui confectionner la même chose, ou presque... à Marseille ! Pour découvrir la ville, deux temps d'immersions “all-inclusive” et sur mesure de sept jours, durant lesquels il parcourra ce territoire qu’il ne connaît pas. Pendant ces quatorze jours donc, il sillonnera les rues, ira à la rencontre des gens selon un emploi du temps qui ne lui laissera (à sa demande) que cinq heures de sommeil par jour. Tel un aimant, il s’imprégnera de ce que les gens placés sur son chemin lui racontent, lui montrent et lui font vivre au coeur de la cité phocéenne. Son planning se doit donc d'être organisé à la minute près pour que Vincen vive deux semaines d’un tourisme intense et singulier, ponctué de visites, de balades, de rencontres et de nombreuses autres activités à travers la ville... Ces deux temps d’immersion donneront lieu à une exposition inédite sur Marseille et ses habitants, mélangeant récit et images de cette aventure. 

Vous avez un canapé libre et du temps à partager ? Une soirée comme un week-end, un anniversaire ou un mariage... Vincen Beeckman, recherche des Histoires Marseillaises à saisir. Peut-être, sait-on jamais, l’aventure à vos côtés se retrouvera sur les murs du ZEF au printemps prochain…

Informations & contact : 04 91 11 19 34


BIOGRAPHIE
Vincen  Beeckman est né en 1973 à Bruxelles. Après des études de journalisme à l’IHECS, à Bruxelles, il part voyager et se confronter à des réalités particulières aux quatre coins du monde mais revient très vite vers sa ville. Au travers de collectifs d’artistes comme Blow Up ou OST (Oiseaux sans tête), il tente d’apprivoiser et d’intégrer les quotidiens qui l’entourent. Son regard social et humain lui vaut rapidement divers prix. Un talent qui prend son ampleur quand Vincen est engagé voilà quinze ans par l’asbl Recyclart qui se définit à la fois comme "un laboratoire artistique, un lieu de création, un centre de formation pour chercheurs d’emploi, de confrontation et de diffusions culturelles, un acteur de l’espace public urbain, un lieu de rencontre et d’expérimentation." Vincen y est responsable des projets avec les habitants, essentiellement liés à la photographie sous toutes ses formes. Il intègre les univers qu’il rencontre et qui le touchent dans sa pratique. Collaborant intensément, le plus souvent possible, avec ceux qui peuplent ses images, il peut aussi en devenir le modèle ou former avec eux un duo de raconteurs d’histoires. Immergé dans des groupes il peut se positionner comme fil conducteur d’une collection photographique qui se constitue. Par exemple, lors du projet Cracks, avec des appareils photo jetables et les sans abris de la gare centrale de Bruxelles. Ses travaux ont comme axe principal la fragilité de la vie humaine et l’énergie positive qui peut y être décodée ou injectée. Également concepteur de projets décalés tels que La Fusée de la Motographie ou La Pêche aux Canards Belge (Arles, 2019), le photographe sait aussi s’éloigner de l’image et assembler des récits mythiques ou réalistes via d’autres médiums tels que le son, le texte, la confection de confiture ou encore les thés dansants...

Voir, écouter et lire

Mars 2019

BRUZZ

Les projets innombrables de Vincen Beeckman ont un début, mais pas de fin.

Juillet 2017

L'écume des jours - Cahiers Bruxellois

Loin d’images flash, trash ou choc, Vincen Beeckman recompose, archive et magnifie discrètement tout un chacun, quelle que soit sa vie.

Génerique

Remerciements : WBI, Galerie Jacques Cerami, Les Amis du Musée des Beaux-Arts de Charleroi, Galerie Été 78